aplatkaki
Bibliotheque Tidjani --> Livres sur la tidjaniya en langue Française--> Livre: sidi arbi ben sayeh et sidi fouti --> VII. Le décès de Cheikh 'Omar
Copyright © Cheikh-skiredj.com tous droits réservés

Recherche avancée
Liste des livres constituant la bibliothèque Tidjani
Livres sur la Tidjaniya en langues étrangères
Achat des livres
VII. Le décès de Cheikh ‘Omar

Suite à cette grande victoire, il n’en restait pas moins plusieurs dignitaires Peul de Macina qui refusaient de perdre leur privilège et organisèrent un soulèvement. Ils contactèrent tous les opposants à Cheikh ‘Omar (qu’Allah l’agrée) provenant du Ségou, de Macina et demandèrent l’aide du souverain Maure de Tombouctou Sidi Ahmed el Bekkaï, grand khalife de la Tariqa Qadriya et descendant du célèbre Cheikh Moukhtar El Kounty (qu’Allah l’agrée). Celui-ci, au début de l’occupation de la ville de Hamdallahi, entretint une relation amicale avec Sidi Hajj ‘Omar (qu’Allah l’agrée). Mais curieusement lorsqu’il fut contacté par la coalition qui s’était formée à l’encontre de Cheikh ‘Omar (qu’Allah l’agrée) il répondit favorablement s’engageant à le combattre à leurs côtés. E'tait-ce pour lui aussi la crainte de la renommée grandissante du héros, était-ce par concurrence envers l’influence de la Tariqa Tidjaniya ou par opposition envers le poids grandissant des Toucouleurs dans la région ? Or Cheikh ‘Omar (qu’Allah l’agrée) ne luttait point dans un objectif tribal ou pour l’accession à un pouvoir temporel. Il a réuni dans ses rangs des milliers de personnes d’origines différentes, de classes sociales différentes et tous ont été réunis autour du Livre d’Allah. La piété était leur école, la simplicité leur honneur et la fraternité musulmane les liaient les uns aux autres. Cheikh ‘Omar (qu’Allah l’agrée) et les siens furent assiégés par cette coalition pendant neuf mois et la situation ne cessait de se détériorer. Il sut à travers ce signe que sa fin était proche, que sa mission était accomplie et qu’il allait enfin partir en compagnie du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).

Il a rapporté dans son « Rimah » : « Il y avait un homme d’entre les saints de Médine la Lumineuse et il interrogeait le Prophète sur tout ce qu’il désirait et le Prophète (sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations) répondait à ses attentes. Je lui ai demandé d’interroger le Prophète (sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations) sur ma situation et sur ce qui permet de me réfugier auprès de lui. Il m’a informé plus tard que le Prophète (sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations) lui a indiqué à mon sujet que l’un de mes adversaires acharné à mon encontre, dans un certain pays, est mort après moi et que je me dois de lui pardonner à cause de l’intensité de son châtiment, aussi j’ai pardonné à mon adversaire. Ensuite il m’a informé que le Prophète (sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations) lui a dit : « Dis à ‘Omar : une chose va se détériorer et lorsque cette détérioration sera entière, je le rencontrerai. » »

Il a rapporté aussi : « Le jeune gagnant et le Saint vertueux, mon frère spirituel et consanguin ‘Ali ibn Sa’id a vu le Prophète (sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations), et Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) était avec lui ainsi que Sidi Mohamed El Ghali (qu’Allah l’agrée). Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) parlait au Prophète (sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations). Mon frère ‘Ali a dit : « Lorsque j’ai voulu interroger le Prophète (sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations) sur une chose j’en fus empêché par Sidi Mohamed El Ghali (qu’Allah l’agrée), j’ai alors dis à Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « Quel est ma situation ô mon maître ? » Il me dit : « Tu ne mourras qu’en étant un wali. » A cela Sidi Mohamed El Ghali dit au Prophète (sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations) : « Quelle est la situation de mon frère ‘Omar, ô Messager d’Allah ? » Il a répondu : « Ton frère ‘Omar à débuté dans ma main et en elle il clôturera. »

Les circonstances de cette clôture sont les suivantes : Sidi Hajj ‘Omar (qu’Allah l’agrée) se dirigea avec les siens vers le pays Dogon poursuivi par la coalition ennemie, ils se réfugièrent dans une grotte de la falaise de Bandiagara (Mali). Ils mirent le feu à l’entrée et firent exploser un baril de poudre et ainsi Allah lui accorda la mort du martyr, mais son corps n’a jamais été retrouvé. Il se peut qu’il s’agisse là du même prodige accordé au compagnon du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) Amir ibn Fouhayra (qu’Allah l’agrée) dont le corps fut élevé dans les cieux par les anges, et Allah est le plus savant. Ce fut en l’an 1282h – 1865 apr. J.-C à l’âge de soixante-dix ans, qu’Allah soit satisfait de lui.

arbi-sayeh
 


Page suivante

1•

2• Cheikh ‘Omar Foutiyou Tall

3• I. Introduction

4• II. Sa naissance et son enfance

5• III. Son affiliation à la Tariqa

6• IV. Sa rencontre avec Sidi Mohammed El Ghali

7• V. L’après nomination et le retour

8• VI. Le déclenchement de la guerre sainte

9• VII. Le décès de Cheikh 'Omar

10• VIII. Ses enfants, ses écrits, ses compagnons, ses prodiges

11• Ses compagnons

12• Ses Ecrits

13• Ses Prodiges

14• IX. Visions pieuses

15• Extraits de quelques visions

16• Sidi ‘Arbi ibn Sa-ih

17• I. Ses origines

18• II. Sa naissance et son enfance

19• III. Sa quête de la science

20• IV. Ses maîtres en science

21• V. Son adhésion à la Tariqa

22• Voici quelques-uns de ces nobles personnages dont il tira science et bénédiction

23• Il reçut une Ijaza dans la Tariqa de la part de

24• VI. Son établissement dans la ville de Rabat

25• VII. Son épouse et ses enfants

26• VIII. Ses disciples et ses élèves

27• IX. Ses écrits

28• X. Les éloges des savants à son sujet

29• XI. Son degré et ses prodiges

30• XII. Son décès

   
   
   
   المكتبة السكيرجية التجانية: Bibliotheque tidjani Bookmark and Share
| الواجهة الرئيسية للموقع | version française du site | المكتبة السكيرجية التجانية | اقتناء الكتب | Contact للاتصال | 9 Languages

       أنجز بحمد الله و حسن عونه العميم، و لا حول و لا قوة إلا بالله العلي العظيم، نسأله سبحانه أن يجعل إجازته القبول . و النظر في وجه الرسول. عليه أتم صلاة و سلام. و على آله و أصحابه الكرام. ما بقي للدوام دوام