skiredj aplatbleu
1-7- Interprétation de certains livres de la voie soufie tijanie (18 publications)
 
Copyright © Cheikh-skiredj.com 2011(tous droits réservés)
 
62- Miftahou Lfoutouhati El Makkiyah: Clé des conquêtes de la Mecque..........

 

•  Document de 16 pages , dans lequel l'auteur explique des paroles philosophiques du Sheikh Ben Arabi Hatimi sur Dieu et la responsabilité de ses élus. Ce livre a été prohibé par les « Oulamas » de la Karaouyyine à cause de son contenu qui risque de conduire les croyants musulmans en erreur mais aussi pour la simple raison qu'ils ne l'ont pas compris !

L'auteur a mis l'accent sur l'importance d'être initié et autorisé par un soufi gnostique pour comprendre ce livre et il a signalé qu'il a eu cette autorisation de son cheikh Sidi Ahmed Abdellaoui. Il a ensuite expliqué les vers du poème du grand cheikh Sidi Ben Arabi « Le seigneur est un seigneur et le serviteur est un esclave… » en disant que « Le seigneur est un seigneur, réel. Le serviteur est un esclave réel, sans équivoque, d'où le fait qu'il a été responsabilisé… ». Il a aussi dit « L'esclave se termine mais le seigneur reste un seigneur ; comment alors penser à le responsabiliser ! ».

Le livre de Ben Arabi est donc une des clés des secrets ; les sciences modernes restent donc très limitées dans tous leurs aspects puisque le parfait ne peut être attribué qu'aux sciences antiques divines. Ben Arabi a avoué dans son livre qu'il s'est senti être devant une grande confusion et un étonnement énorme en voulant approfondir son savoir et ses connaissances sur Dieu ; tel est le cas de tous les gnostiques et c'est le signe de la « parfaite connaissance » comme l'a évoqué le prophète en invoquant Allah de lui aggrandir et parfaire son savoir alors qu'il est considéré comme l'homme parfait et le plus savant de tous ! ( æÞá ÑÈ ÒÏäí ÚáãÇ ) 

L'auteur a ensuite expliqué les rangs spirituels auxquels Ben Arabi est arrivé, en découvrant les secrets du spectacle Mohamedien ( ÇáãÔåÏ ÇáãÍãÏí ) appelé « la clique blanche » ( ÇáÒãÑÉ ÇáÈíÖÇÁ ) confiée par Dieu dans les gênes du prophète Ibrahim ( ÅÈÑÇåíã Úáíå ÇáÓáÇã ) dans ce qu'il a appelé «La clarté démonstrative » ( ÇáäæÑ ÇáãÈíä ). L'auteur a aussi évoqué les lumières vues par Ben Arabi en se référant aux prophètes Jésus ( ÚíÓì Úáíå ÇáÓáÇã ) appelé ( ÇááÌíä ÇáÃÎáÕ ), Youssef ( íæÓÝ Úáíå ÇáÓáÇã ), appelé ( ÍãÇá ÍãÑÉ íÇÞæÊÉ ÇáäÝÓ Ãí ãä ÈíÚ ÈËãä ÈÎÓ ), ce qui témoigne que Ben Arabi a réellement connu son rang spirituel.
    
 
Copyright © Cheikh-skiredj.com 2011 (tous droits réservés)